> > > Votre véhicule

Votre véhicule

Des aides financières peuvent être sollicitées pour un aménagement du véhicule pour la conduite.

Ces aides concernent les personnes bénéficiaires de la PCH et celles qui en remplissent les conditions d’âge et de perte d’autonomie.

Auprès de la Préfecture

Pour un aménagement du poste de conduite et avant de solliciter la MDPH, il est indispensable de réaliser des démarches auprès des services de la Préfecture.

La commission médicale de la Préfecture peut seule se prononcer sur votre aptitude à la conduite ainsi que les aménagements nécessaires du véhicule.

La régularisation du permis de conduire est une démarche préalable obligatoire pour :

  • les personnes présentant une affection médicale ou une incapacité physique et souhaitant passer leur permis de conduire
  • les personnes déjà titulaires du permis et confrontées à une diminution de leur mobilité au cours de leur vie (événement médical majeur, pathologie évolutive) et souhaitant continuer à conduire avec des dispositifs d’aide à la conduite

Auprès de la MDPH

Pour un aménagement du poste de conduite, la photocopie du permis de conduire régularisé servira de justificatif auprès de la MDPH. Elle doit être annexée à la demande.

L’équipe pluridisciplinaire se basera sur les restrictions à la conduite mentionnées sur votre permis pour étudier la demande.

L'aide au titre de la PCH concerne les aménagements du véhicule pour la conduite ainsi que pour l'accès au véhicule, que la personne soit conductrice ou passagère.

  • boîte de vitesse automatique (surcoût par rapport à une boîte de vitesse manuelle)
  • système de commandes au volant…

Il n’existe pas d’aide à l’achat du véhicule.

 

Votre demande

Le dossier doit comporter deux devis comparatifs de deux entreprises différentes.

Pour un aménagment du poste de conduite, ces devis devront être établis conformément aux restrictions à la conduite apposées sur votre permis de conduire.

Les autres aides

Les personnes reconnues travailleurs handicapés et exerçant une activité professionnelle peuvent avoir des aides de :

  • l’AGEFIPH si elles sont employées dans le secteur privé
  • le FIPHFP si elles sont employées dans le secteur public

Les personnes âgées de 60 ans et plus qui subissent une perte d’autonomie doivent s’adresser en priorité aux organismes qui liquident leur(s) pension(s) de retraite.

En revanche, et sauf à justifier d’un handicap reconnu avant 60 ans, elles ne peuvent pas dans la plupart des cas prétendre à la PCH.

Les mutuelles complémentaires peuvent également apporter des aides individuelles.