Nouveau formulaire MDPH au 1er mai 2019

Ce nouveau formulaire vous permettra d'expliquer votre situation, vos besoins et vos attentes en 5 étapes.

Vous retrouverez ces étapes directement sur la page "Nouveau formulaire MDPH au 1er mai 2019" en cliquant sur "en savoir plus".

En savoir plus

> > > Votre véhicule

Votre véhicule

Des aides financières peuvent être sollicitées pour un aménagement du véhicule pour la conduite sous certaines conditions réglementaires.

Avant d'effectuer une demande auprès de la MDPH, il est nécessaire de faire des démarches auprès de la Préfecture.

Auprès de la Préfecture

Qu'il s'agisse de régulariser ou de passer l'examen du permis de conduire, la première démarche est de passer une visite médicale chez un médecin agréé par la Préfecture.

Ce dernier déterminera votre aptiture à la conduite. Il ne doit pas être votre médecin traitant habituel.

La liste des médecins agréés est disponible sur le site Internet de la Préfecture de la Vienne : www.vienne.gouv.fr. Vous pouvez également les solliciter à l'adresse mail suivante : pref-commission-medicale@vienne.gouv.fr.

Régulariser son permis de conduire

Vous détenez le permis de conduire et, suite à un "accident de la vie", votre véhicule nécessite à présent d'être adapté.

La régularisation permet de valider votre capacité à conduire de nouveau en toute sécurité.

Les étapes à suivre :

  1. Passer une visite médicale auprès d'un médecin agréé pour connaître votre aptitude à la conduite.
  2. Contacter le bureau "éducation routière" de la Direction Départementale des Territoires (DDT) de la Vienne qui vous guidera dans vos démarches et vous aidera à définir les aménagements du véhicule nécessaires à une conduite en sécurité.
  3. Selon votre situation et en fonction des conseils du bureau "éducation routière", vous pourrez faire équiper votre propre véhicule ou faire appel à une école de conduite disposant d'un véhicule aménagé.
  4. Prendre un rendez-vous à la DDT de la Vienne avec un inspecteur du permis de conduire pour procéder à la régularisation de votre permis sur un véhicule aménagé.

Passer son permis de conduire

Vous passez votre permis de conduire pour la première fois ou pour une nouvelle catégorie de véhicule.

Les étapes à suivre :

  1. Passer une visite médicale auprès d'un médecin agréé pour connaître votre aptitude à la conduite.
  2. Effectuer une demande de permis de conduire sur le site www.ants.gouv.fr
  3. Contacter le bureau "éducation routière" de la Direction Départementale des Territoires (DDT) de la Vienne, en charge des épreuves liées au permis de conduire, afin de prendre un rendez-vous préalable avec un inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière. Il définira avec vous les aménagements du véhicule adaptés à votre situation.
  4. Se former à la conduite sur un véhicule répondant à vos besoins.
  5. Passer les différentes épreuves de la catégorie du permis demandée.

Le saviez-vous ?

La régularisation n'est pas un examen du permis de conduire mais elle est obligatoire. Il s'agit d'un test gratuit qui vise à s'assurer que les aménagements du véhicule conviennent et que le conducteur les utilise correctement.

Auprès de la MDPH

Pour un aménagement du poste de conduite, la photocopie du permis de conduire régularisé servira de justificatif auprès de la MDPH. Elle doit être annexée à la demande.

L’équipe pluridisciplinaire se basera sur les restrictions à la conduite mentionnées sur votre permis pour étudier la demande.

L'aide au titre de la PCH concerne les aménagements du véhicule pour la conduite ainsi que pour l'accès au véhicule, que la personne soit conductrice ou passagère.

  • boîte de vitesse automatique (surcoût par rapport à une boîte de vitesse manuelle)
  • système de commandes au volant…

Il n’existe pas d’aide à l’achat du véhicule.

 

Votre demande

Le dossier doit comporter deux devis comparatifs de deux entreprises différentes.

Pour un aménagement du poste de conduite, ces devis devront être établis conformément aux restrictions à la conduite apposées sur votre permis de conduire.

Les autres aides

Les personnes reconnues travailleurs handicapés et exerçant une activité professionnelle peuvent avoir des aides de :

  • l’AGEFIPH si elles sont employées dans le secteur privé
  • le FIPHFP si elles sont employées dans le secteur public

Les personnes âgées de 60 ans et plus qui subissent une perte d’autonomie doivent s’adresser en priorité aux organismes qui liquident leur(s) pension(s) de retraite.

En revanche, et sauf à justifier d’un handicap reconnu avant 60 ans, elles ne peuvent pas dans la plupart des cas prétendre à la PCH.

Les mutuelles complémentaires peuvent également apporter des aides individuelles.