Fermeture exceptionnelle le vendredi 21 décembre 2018 de 12h à 16h30

> > > > AFTC

L'Association de Familles de Traumatisés crâniens et de Cérébrolésés

L'Association des Familles de Traumatisés crâniens et de Cérébrolésés a pour but la défense des intérêts matériels et moraux des personnes victimes de lésions cérébrales acquises et de leurs familles.

Historique

L’association des familles de traumatisés crâniens et de cérébrolésés a été créée il y a une vingtaine d’années.

Le nombre de blessés survivant à leurs blessures croissant, la question d’une prise en charge adaptée à leurs besoins se posait.

En effet la prise en charge des blessés s’effectuait alors souvent en hôpital psychiatrique, maison de retraite... Cette situation entraîna une réaction des familles qui n’acceptaient pas que leurs blessés soient considérés comme des malades mentaux. La première AFTC vit le jour à Bordeaux et essaima un peu partout en France. En 1986, l’UNAFTC fédéra les AFTC de France.

C’est le rapport de l’inspecteur Général Lebeau (rapport n° 95075 de mai 1995), commandé par Simone Veil, alors Ministre des Affaires Sociales et de la Santé, qui marqua le début de la reconnaissance de la spécificité du traumatisme crânien, et de ce qui, par la suite, a été appelé "le handicap invisible".

Les missions de l'AFTC

  • Apporter un soutien, un réconfort et une aide moraleaux familles et aux blessés pendant le séjour à l’Hôpital, la période de rééducation, la phase de réinsertion familiale et sociale

  • Améliorer l’information des familles sur leurs droits et sur les moyens pour rééduquer et réadapter à la vie professionnelle ou sociale les traumatisés crâniens et les cérébro-lésés ; défendre leurs droits décrits notamment par la loi du 11 février 2005 et ses décrets

  • Faire connaître ce handicap si spécifique et parfois silencieux et souvent invisible

  • Favoriser la création ou le développement d’établissements, de services ou de logements appropriés aux besoins spécifiques des traumatisés crâniens et des cérébro-lésés et y représenter leurs intérêts

  • Sensibiliser les instances de décisions médicales, juridiques, administratives et politiques en faisant connaître la problématique des traumatisés crâniens et des cérébro-lésés

  • Représenter les traumatisés crâniens, les cérébro-lésés et leurs familles dans le système de santé et auprès des organismes publics

  • Rencontrer et accompagner les personnes blessés et leurs familles (permanences, visites à domicile…)

  • Les aider dans la construction de leur projet de vie

  • Leur fournir une assistance juridique et des conseils dans leurs démarches d’indemnisation ou dans la réalisation de leurs dossiers de prise en charge (MDPH, logement…)

  • Participer ou organiser des actions de prévention des accidents de la voie publique et de la vie pour tout public et en particulier auprès des  jeunes

  • Développer des relations et partenariats avec les associations et les institutions