Information Covid 19

Compte tenu de l'évolution de la situation sanitaire, de l'état d'urgence prolongé jusqu'au 1er juin 2021 par le décret du 14/11/2020, la MDPH reste ouverte au public selon les modalités suivantes:

- Accueil du public dans le respect des gestes barrières.
- Accueil limité à deux personnes en salle d'attente
- Prise de RDV recommandé au tel : 05 49 45 97 77
- Adresse mail à votre disposition: mdph-accueil@departement86.fr

Horaires d'ouverture:
- Le lundi de 8h30 à 16h45
- Les mardi, mercredi et jeudi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h45
- Le vendredi de 8h30 à 13h30

Ces horaires sont susceptibles d'être modifiés selon les mesures gouvernementales qui pourraient intervenir.

En savoir plus

> Actualités

Colloque Unafam Nouvelle-Aquitaine 2021

Le 11/10/2021

Maladie psychique, détection et prévention : quelles avancées ?

Le 2ème colloque de l’UNAFAM Nouvelle-Aquitaine aura lieu le jeudi 25 novembre 2021 au Cinéma Grand Ecran Ester, 260 rue Aristide Briand, 87000 Limoges autour du thème détection et prévention précoce de la maladie psychique.

Maladie psychique, détection et prévention : quelles avancées ?

Schizophrénies, troubles bipolaires, troubles anxieux, ou dépression : en France, une personne sur cinq est concernée par une maladie psychique. Mais aujourd’hui encore, leur prise en charge reste trop tardive. En moyenne, elle intervient un à deux ans après l’apparition des premiers troubles. Délai auquel il faut souvent ajouter une période d’environ cinq ans pendant laquelle les symptômes étaient présents sous une forme atténuée (prodromes).

La plupart de ces pathologies débutent entre 15 et 25 ans, une période charnière tant du point de vue psychologique (maturation cérébrale) que social et éducatif (loisirs, formation, insertion,…). Les premières manifestations de ces troubles n’alertent donc pas toujours les familles, imaginant d’abord une « crise d’adolescence ».

Banalisation des premiers signes, idées reçues, méconnaissance de ces maladies et stigmatisation de la société sont autant de facteurs supplémentaires pouvant expliquer les retards de diagnostic et de prise en charge.

Pourtant, l’intervention précoce, dès les premiers signes d’une psychose débutante, est cruciale. Elle favorise la possibilité de rémission et permet de réduire le risque de l’installation de formes chroniques et sévères des troubles psychiques.

Cette prise en charge précoce constitue un enjeu de santé publique majeur. D’abord par un pronostic et une évolution plus favorables pour le patient et sa famille, ensuite en réduisant les dépenses liées à des traitements au long court et à de multiples hospitalisations.

Il est nécessaire et urgent de créer un véritable réseau d’intervention précoce, d’harmoniser l’offre de soins et de favoriser le développement des pratiques validées et efficientes, qui constituent aujourd’hui des avancées notables permettant de détecter plus précocement ces premiers symptômes.

Innovation en psychiatrie, actions de prévention et de sensibilisation seront au cœur des échanges de notre colloque réunissant chercheurs, praticiens, professionnels et bénévoles de l’Unafam, pour que ces avancées donnent l’espoir d’un rétablissement possible et d’une vie satisfaisante pour les personnes concernées par des troubles psychiques.

Informations pratiques

Le dépliant du Colloque détaillant le programme de la journée est disponible en téléchargement (PDF, 476 Ko) : Colloque Unafam du 25 novembre 2021

L'inscription est gratuite mais obligatoire depuis le site Internet suivant : Conférence, rencontre, débat Colloque "maladie psychique, détection et prévention : quelles avancées ? - Limoges | Étape 1 : Choix des billets | HelloAsso